Le CRTC publie les résultats financiers de 2012 concernant les stations de télévision traditionnelle canadiennes

OTTAWA-GATINEAU, le 13 juin 2013 — Aujourd’hui, le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) a publié des données statistiques et financières sur les stations de télévision traditionnelle canadiennes pour l’année de radiodiffusion se terminant le 31 août 2012. Ces rapports annuels permettent aux parties intéressées, et à tous les Canadiens, de demeurer informées de la situation de l’industrie canadienne des communications.

Malgré une baisse des recettes, les stations privées de télévision traditionnelle ont consacré 17,6 % de plus à la programmation canadienne, alors que les dépenses en émissions étrangères ont légèrement diminué. Cette activité s’est traduite par de nouvelles émissions de télévision pour les Canadiens, y compris des émissions liées aux Jeux olympiques d’été de 2012, ainsi que par des milliers d’emplois dans le secteur canadien de la production. En 2012, les stations concernées ont employé 6 343 personnes et versé 537,2 millions de dollars en salaires.

Programmation canadienne

Les dépenses totales en émissions canadiennes engagées par les stations traditionnelles privées ont augmenté, passant de 562,9 millions de dollars en 2011 à 661,8 millions de dollars en 2012, dont 133 millions de dollars ont été versés aux producteurs indépendants pour l’acquisition d’émissions canadiennes.

Ces investissements ont permis la production d’émissions canadiennes provenant de toutes les régions du pays, y compris des émissions d’intérêt national tel que les dramatiques, les comédies, les documentaires et les émissions de remise de prix. Spécifiquement, les dépenses en émissions canadiennes comprenaient 58,9 millions de dollars pour les séries dramatiques, 82,3 millions de dollars pour les émissions d’intérêt général, 353,6 millions de dollars pour les émissions de nouvelles, 16,5 millions de dollars pour les documentaires de longue durée, 32,3 millions de dollars pour les autres émissions d’information, 29,4 millions de dollars pour les émissions de musique et de variétés, 68,5 millions de dollars pour les émissions de sport et 17,5 millions de dollars pour les émissions de jeu-questionnaire.

Les dépenses au chapitre de la programmation étrangère ont diminué, passant de 729 millions de dollars en 2011 à 726 millions de dollars en 2012.

Rentabilité

Les stations de télévision traditionnelle privées ont vu leurs recettes chuter de 5 %, passant de 2,14 milliards de dollars en 2011 à 2,04 milliards de dollars en 2012. Au cours de la même période, les dépenses sont passées de 1,9 milliards de dollars en 2011 à 1,92 milliards de dollars en 2012, soit une augmentation légèrement supérieure à 1 %. Par conséquent, les bénéfices avant intérêts et impôts (BAII) ont diminué, passant de 151,6 millions de dollars à 22,9 millions de dollars, et la marge des BAII a chuté, passant de 7,1 % à 1,1 %.

Recettes et dépenses

En 2012, les recettes tirées de la vente de publicités locales sont demeurées relativement stables à 355 millions de dollars. Toutefois, les radiodiffuseurs privés ont connu une baisse des recettes provenant de la publicité nationale, lesquelles sont passées de 1,47 milliards de dollars en 2011 à 1,35 milliards de dollars en 2012. Au même moment, les investissements dans l’acquisition et la production d’émissions ont grimpé, passant de 1,36 milliards de dollars en 2011 à 1,44 milliards de dollars en 2012, ce qui représente une augmentation de 5,8 %.

Société Radio-Canada (SRC)

Le rapport du CRTC comprend également des données statistiques et financières sur les stations de télévision traditionnelle de langue française et de langue anglaise de la SRC. En 2012, le radiodiffuseur public national a déclaré des recettes de publicité de 372,7 millions de dollars, ce qui représente une augmentation de 1 % par rapport aux 369,6 millions de dollars générés l’année précédente.

De plus, les dépenses en programmation de la SRC s’élevaient à 786,1 millions de dollars, dont 93 % ont été consacrées à des émissions canadiennes.

Rapports du CRTC

Chaque année, le CRTC compile des données financières sur les industries canadiennes de la radiodiffusion et des télécommunications afin de produire une série de rapports. Le CRTC a publié des rapports similaires concernant les entreprises canadiennes de distribution par câble et par satellite, ainsi que les services de télévision spécialisée, payante, à la carte et de vidéo sur demande.

Il publiera prochainement les résultats financiers des stations de radio AM et FM, suivis par la publication de son Rapport annuel sur la surveillance des communications, lequel donne un aperçu de l’industrie canadienne de la radiodiffusion et des télécommunications.

Télévision traditionnelle - Relevés statistiques et financiers pour 2008 à 2012.

Le CRTC

Le CRTC est un tribunal administratif qui réglemente et surveille la radiodiffusion et les télécommunications au Canada.

 

Ressources

Télévision traditionnelle - Relevés statistiques et financiers 2008-2012

Distribution de radiodiffusion - Relevés statistiques et financiers 2008 - 2012

- 30 -

 

Suivez nous sur Twitter @CRTCfra

Relations avec les médias :
communications@crtc.gc.ca
Tél. : 819-997-9403, télécopieur : 819-997-4245

Renseignements généraux :
   Tél. : (819) 997-0313, ATME : 819-994-0423, télécopieur : 819-994-0218
   No sans frais 1-877-249-CRTC (2782)
   ATME - No sans frais 1-877-909-CRTC (2782)
   Question à poser ou plainte à formuler?

Ces documents sont disponibles, sur demande, en média substitut.

Date de modification :