Rapport de surveillance des communications 2014 : Perspective internationale

Précédant Table des matières Suivant

6.0 Perspective internationale

Cette section présente le Canada dans le contexte international des communications, en commençant par un aperçu d’ensemble des revenus des services de télécommunication. Les données montrent les revenus répartis selon les régions du globe et les secteurs de marché. Comme entrée en matière, on peut dire que le Canada détient une part de 2,5 % des revenus mondiaux tirés des services de télécommunication et une part de 10,4 % du marché nord-américain.

Les pages qui suivent regroupent des données de comparaison entre le Canada, les États-Unis, le Royaume-Uni, la France, l’Allemagne, l’Italie, l’Australie et le Japon (collectivement les pays de comparaison). Ces pays ont été choisis en raison de la similitude de plusieurs de leurs caractéristiques avec celles du Canada, notamment en ce qui a trait au niveau de développement, à la structure de leurs marchés et à leur réglementation. Cette section présente aussi des données sur la large bande, les services sans fil et les services de radiodiffusion en commençant par les prix des services individuels et groupés.

Il faut noter lors de l’examen de ces données que :

  1. Une analyse comparative à l’échelle internationale est un véritable défi en raison de la disponibilité et le délai d’obtention des données, les différences de définitions et de taux de change, la méthode et le moment de la collecte des données ainsi que la diversité des sources de données;
  2. Sauf indication contraire, tous les montants en dollars ont été convertis en dollars canadiens selon le taux de change annuel moyen 2012 du Fonds monétaire international;
  3. Les données de cette section proviennent de sources externes et par conséquent, les comparaisons qu’elles soutiennent ne correspondent pas forcément à celles qui sont présentées ailleurs dans ce rapport. Des facteurs comme le choix du moment, la terminologie et la méthodologie contribuent à la production de résultats qui peuvent différer de ceux du CRTC;
  4. Les sources externes qui sont indiquées sont du domaine public et peuvent donc être consultées.

a) Revenus

Graphique 6.0.1 Pourcentage de revenus des services de télécommunication par secteur de marché (2013)

Ces deux graphiques à secteurs indiquent, pour le Canada et le monde entier, la répartition des revenus des services de télécommunication par secteur de marché. Canada : services fixes (24 %), services mobiles (51 %) et services Internet et de données (23 %). Monde : services fixes (18 %), services mobiles (59 %) et services Internet et de données (23 %).

Source : IDATE, Marché mondial des services de télécommunication, novembre 2013

Les services mobiles représentent 59 % des revenus des services de télécommunication à l’international comparativement à 51 % au Canada. Les services de téléphonie fixes représentent 24 % des revenus au Canada, mais seulement 18 % à l’échelle mondiale.

Les graphiques à secteurs ci-dessus comparent la distribution des revenus des services de télécommunication au Canada et dans le monde en utilisant les données de trois grands secteurs de services suivants :

Graphique 6.0.2 Revenus mondiaux des services de télécommunication de détail, par région (2013)

Ce graphique à barres empilées indique, par région du monde et par pays principal ou zone principale à l’intérieur de chaque région, le montant de revenus des services de télécommunication (en millions de dollars) en 2013. Résultats : Amérique du Nord : 395 399 (États-Unis, Canada et Mexique); Europe : 377 045 (Allemagne, France, Royaume Uni, Italie et le reste de l’Europe); Asie Pacifique : 482 569 (Japon, Chine et le reste de l’Asie-Pacifique) et les autres régions : 271 252 (Amérique latine, Afrique/Moyen Orient).

Source : IDATE, Marché mondial des services de télécommunication, novembre 2013

Avec 85 % du marché nord-américain des services de télécommunication de détail et des revenus totaux de 334 milliards de dollars en 2012, les États-Unis représentent le plus gros marché de tous les pays comparés dans cette section. La région Asie/Pacifique affiche le plus haut revenu des grandes régions du globe et dépasse l’Amérique du Nord et l’Europe avec 483 milliards de dollars.

Ce graphique donne une vue d’ensemble des revenus mondiaux des services de télécommunication de détail en 2013. Il présente les principaux acteurs du marché mondial des services de télécommunication de détail, par pays.

Le tableau ci-dessous fournit une présentation plus détaillée de ce graphique, en répartissant les revenus des services de télécommunication de détail de chaque pays, par secteur de services.

Tableau 6.0.1
Revenus des services de télécommunication de détail, par région du globe, par pays et par secteur de services (millions $)

Amérique du Nord
Secteur de services Mexique Canada États-Unis
Téléphonie fixe 5 281 9 371 68 948
Services mobiles 13 673 19 514 183 909
Services fixes Internet et transmission de données 4 257 9 761 80 686
Services de télécommunication 23 211 38 645 333 543

 

Europe
Secteur de services Italie Royaume-Uni France Allemagne Reste de l’Europe
Téléphonie fixe  9 148  14 280  6 834 12 637  33 201
Services mobiles  16 507  27 915  21 888 29 832  104 661
Services fixes Internet et transmission de données  6 766  11 471  18 225 17 316  46 364
Services de télécommunication  32 421  53 666  46 947 59 786  184 226

 

Asie/Pacifique
Secteur de services Chine Japon Reste de l’Asie/ Pacifique
Téléphonie fixe  11 923  25 469  21 132
Services mobiles  107 933  88 776  106 394
Services fixes Internet et transmission de données  23 681  49 995  47 266
Services de télécommunication 143 537 164 241 174 791

 

Autres régions
Secteur de services Amérique latine Afrique/Moyen Orient
Téléphonie fixe 36 419 15 761
Services mobiles 86 045 93 833
Services fixes Internet et transmission de données 26 577 12 618
Services de télécommunication 149 041 122 211

Source : IDATE, Marché mondial des services de télécommunication, novembre 2013

Note : Voir graphique 6.0.1 concernant l’explication des secteurs de marché de télécom.

Graphique 6.0.3 Revenus mondiaux des services de télécommunication de détail, par secteur de marché et par région (2009-2013)

Le taux de croissance annuel composé (TCAC) est le taux de croissance sur 12 mois appliqué à un investissement ou à d’autres activités d’une entreprise sur une période de plusieurs années.

Ce graphique à barres groupées indique les revenus (en milliards de dollars), par secteur de marché, pour chaque année de 2009 à 2013. Services fixes (353, 328, 306, 284, 265); services mobiles (742, 778, 817, 855, 887) et services Internet et de transmission de données (282, 297, 315, 333, 351).

Source : IDATE, Marché mondial des services de télécommunication, novembre 2013

Ce graphique illustre les tendances mondiales dans différents segments de services de télécommunication de détail (téléphonie fixe, services mobiles, Internet et transmission de données) et il donne une comparaison des revenus totaux de ces secteurs de 2009 à 2013. Voir l’explication de ces secteurs de services sur le graphique 6.0.1.

b)   Prix

Tarification des services individuels et groupés

Les tableaux suivants présentent des données sur les prix des services de communication au Canada et dans les pays de comparaison. Ces données ont été réunies entre janvier et mars 2014. Ces tableaux indiquent les prix mensuels des services filaires, sans fil et à large bande pour des ensembles de services qui sont représentatifs d’une utilisation faible, moyenne et élevée.

Les services à large bande fixe et les services sans fil incluent un quatrième ensemble qui représente une très forte utilisation. Pour les services à large bande fixe, chaque ensemble reflète des tarifs qui incluent une plage de vitesses (d’après la vitesse moyenne annoncée) ainsi qu’une limite mensuelle de téléchargement ou de données.

Un rapport préparé par Wall Communications Inc. pour le CRTC et Industrie Canada intitulé Comparaison des tarifs des services filaires, Internet et sans fil offerts au Canada et à l’étranger (Mise à jour 2014) [citée ici comme l’étude comparative des tarifs]comprend une analyse plus complète avec un sommaire détaillé des niveaux d’utilisation, ainsi que des explications concernant les hypothèses et la méthodologie utilisées pour faire les calculs. Tous les prix rapportés sont exprimés en dollars canadiens ajustés en termes de parité de pouvoir d’achat.

La parité de pouvoir d’achat est le taux de conversion des changes qui élimine les écarts de prix entre les pays.

Tableau 6.0.2
Tarification de la téléphonie filaire et sans fil par niveau d’utilisation et par pays
Niveau d’utilisa-tion Prix ($ par mois)
Canada États-Unis Royaume-Uni France Allemagne Italie Japon Australie
Filaire Faible 38,99 43,13 33,28 35,10 36,55 41,04 31,61 46,80
Moyen 54,37 66,61 42,81 49,72 57,46 51,02 65,36 67,13
Élevé 60,29 71,88 56,48 52,39 60,89 67,85 101,90 74,54
Sans fil Faible 35,70 30,34 26,46 20,75 16,68 10,85 28,88 25,28
Moyen 45,26 55,91 41,17 37,55 36,48 33,61 50,98 38,69
Élevé 79,69 91,52 72,14 63,68 71,15 67,06 139,90 72,10
Très élevé 92,99 109,28 58,37 50,14 80,63 61,52 s.o. 84,85

Source : Comparaison des tarifs des services filaires, Internet et sans fil offerts au Canada et à l’étranger, selon une étude de Wall Communications Inc.

Définitions des ensembles de services filaires selon l’étude comparative des tarifs :

Définitions des ensembles de services sans fil selon l’étude comparative des tarifs :

Tableau 6.0.3
Tarification des services à large bande par niveau d’utilisation et par pays
Niveau Utilisation Tarifs ($/mois)
Canada États-

Unis
Royaume-Uni France Allemagne Italie Japon Australie
Fixe

Faible (≤ 3 Mbps,
7,5 Go/mois)

50,00 62,53 s.o. s.o. s.o. s.o. 56,55 s.o.

Moyen(4-15 Mbps,
30 Go/mois)

55,10 72,91 30,22 s.o. 26,09 52,26 60,65 50,67

Élevé (16-40 Mbps, 75 Go/mois)

68,60 79,76 46,89 51,15 38,30 52,92 63,88 67,44

Très élevé (≥ 40 Mbps, 120 Go/mois)

86,46 103,17 47,76 55,98 58,52 61,79 67,73 70,33
Mobile

Faible (2 Go/mois)

43,30 63,74 21,90 18,47 34,37 17,56 50,05 25,67

Moyen (5 Go/mois)

63,90 69,05 45,93 43,04 49,70 25,86 62,04 36,80

Source : Comparaison des tarifs des services filaires, Internet et sans fil offerts au Canada et à l’étranger, selon une étude de Wall Communications Inc.

Tableau 6.0.4
Tarification des services groupés par pays
  Tarifs ($/mois)
Canada États-Unis Royaume-Uni France Allemagne Italie Japon Australie
Services groupés

Services filaires, Internet à large bande et sans fil

143,95 163,11 105,40 70,56 111,52 107,94 161,38 150,32

Services filaires, Internet à large bande et télévision numérique

137,51 172,07 70,32 69,91 110,38 93,79 149,72 142,49

Services filaires, Internet à large bande, sans fil et télévision numérique

181,70 214,39 101,52 93,21 157,98 124,94 202,99 182,43

Source : Comparaison des tarifs des services filaires, Internet et sans fil offerts au Canada et à l’étranger, selon une étude de Wall Communications Inc.

c) Large bande

La pénétration des services à large bande fixe inclut tous les abonnements aux services suivants :

La pénétration des services à large bande mobile inclut tous les abonnements aux services suivants:

Graphique 6.0.4 Pénétration des services à large bande fixe et mobile (2013)

Cet histogramme à barres groupées indique le taux de pénétration des abonnements aux services à large bande fixe (par 100 habitants) : Canada (32,8), États-Unis (29,3), Royaume-Uni (34,9), France (37,0), Allemagne (34,5), Italie (22,4), Japon (27,8) et Australie (25,6). Taux de pénétration des abonnements aux services à large bande mobile (par 100 habitants) : Canada (50,2), États-Unis (96,0), Royaume-Uni (80,4), France (52,8), Allemagne (43,1), Italie (56,8), Japon (105,3) et Australie (114,0).

Source : Portail de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) sur le haut débit, données publiées en juin 2013

Le graphique ci-dessus illustre la pénétration des connexions à la large bande fixe et mobile dans les pays de comparaison. La pénétration indique le volume des abonnements par rapport à la population dans un pays donné. Ici, la pénétration est la moyenne d’habitants par centaine d’abonnés à un service à large bande fixe ou mobile.

L’OCDE compte 34 pays membres dont la mission est de promouvoir des politiques en vue d’améliorer le bien-être économique et social des peuples du monde.

Le Portail de l’OCDE sur le haut débit donne accès à diverses statistiques sur la large bande compilées par l’OCDE, qui a choisi cinq grandes catégories jugées importantes pour évaluer le marché : pénétration, utilisation, couverture et géographie, prix, services et vitesses.

Graphique 6.0.5 Abonnements aux services à large bande fixe par technologie (2013)

Ce graphique à barres empilées indique, par pays, le pourcentage d’abonnés des services à large bande fixe pour chacune des plateformes technologiques suivantes : fibre, câble et LAN. Résultats : Australie (2,0, 16,0, 82,0); Japon (68,4, 17,0, 14,5); Italie (2,2, 0, 97,7); Allemagne (0,8, 16,6, 82,3); France (1,7, 6,4, 91,9); Royaume-Uni (7,2, 19,6, 73,2); États-Unis (7,7, 57,4, 33,9); Canada (2,0, 55,0, 43,0).

Source : Portail de l’OCDE sur le haut débit, données publiées en juin 2013

Note : Les pourcentages de chaque catégorie inscrite ci-dessus peuvent ne pas totaliser 100 parce que la catégorie « Autre technologie » qui représente une part minime, proche de zéro, n’a pas été comptée.

Ce graphique illustre la distribution des abonnements aux services à large bande fixe par technologie (LAN, câble et fibre) dans les pays de comparaison.

Graphique 6.0.6 Vitesses moyennes mesurées des connexions à la large bande fixe, par pays (2012 et 2013)

Ce graphique à barres groupées indique, par pays, les vitesses moyennes de la large bande fixe (en Mbps) en décembre 2012 et en décembre 2013 : Canada : 16,3, 19,1; États-Unis : 15,4, 20,62; Royaume-Uni : 19,24, 23,44; France : 14,79, 25,42; Allemagne : 17,49, 23,76; Italie : 5,65, 7,03; Japon : 38,4, 41,75; Australie : 314,29, 14,61.

Source : Ookla’s Net Index Explorer

Le graphique ci-dessus compare les vitesses moyennes mesurées des connexions Internet fixes d’une année à l’autre dans les pays de comparaison. Toutes ces vitesses dépassaient la vitesse de téléchargement des services à large bande cible du CRTC de 5 Mbps.

Les données proviennent de l’historique des données du Ookla’s Net Index, qui regroupe des données de tests de qualité des diverses vitesses de connexion à la large bande. 

Ookla, est une société des États-Unis spécialisée dans les tests de la large bande et les logiciels de diagnostic de réseau en ligne. Son service Web mesure la largeur de bande (vitesse) et le temps de latence des connexions Internet par rapport à un de ses 2600 serveurs qui sont répartis géographiquement dans le monde. Chaque test mesure les données de téléchargement du serveur jusqu’à l’ordinateur de l’utilisateur final. Ces données sont accessibles sur le site Web d’Ookla.

Graphique 6.0.7 Vitesses moyennes mesurées des connexions à la large bande mobile, par pays (2012 et 2013)

Ce graphique à barres groupées indique, par pays, les vitesses moyennes de la large bande mobile (en Mbps) en décembre 2012 et en décembre 2013 : Canada : 10,61, 13,85; États-Unis : 7,06, 10,16; Royaume-Uni : 4,38, 8,56; France : 3,88, 12,91; Allemagne : 4,33, 9,71; Italie : 3,71, 6,67; Japon : 5,63, 11,21; Australie : 7,35, 18,96.

Source : Ookla’s Net Index Explorer

Ce graphique illustre la comparaison d’une année à l’autre des vitesses moyennes mesurées des connexions à la large bande mobile dans les pays de comparaison.

d) Services sans fil

Graphique 6.0.8 Rendement de l’industrie des services sans fil (2013)

Cet histogramme groupé présente les principaux indicateurs de rendement du marché des services sans fil, par pays avec les revenus des services (en milliards de dollars), nombre d’abonnés (en millions) et taux de pénétration des services mobiles (en pourcentage) indiqué sur un axe secondaire. Canada : 18,6 milliards de dollars, 28 millions et 80 %; États-Unis : 189,3 milliards de dollars, 336 millions et 106 %; Royaume-Uni : 25,6 milliards de dollars, 78 millions et 123 %; France : 24,5 milliards de dollars, 70 millions et 110 %; Allemagne : 25,2 milliards de dollars, 115 millions et 140 %; Italie : 19,3 milliards de dollars, 92 millions et 150 %; Japon : 69,8 milliards de dollars, 142 millions et 111 %; Australie : 15,0 milliards de dollars, 31 millions et 133 %.

Source : Bank of America Merrill Lynch Global Wireless Matrix 1Q2014, 21 avril 2014

Ce graphique illustre la comparaison par pays des principaux indicateurs de rendement du marché des services sans fil, y compris le revenu, le nombre d’abonnés et le taux de pénétration des services mobiles.

Bank of America Merrill Lynch est la banque d’investisssement de la Bank of America.

Les revenus d’un service sont généralement définis par la Bank of America comme les revenus totaux (les revenus de service, d’équipement et d’accessoires sans les taxes) moins les revenus de ventes d’équipement.

La Bank of America s’appuie sur les chiffres d’exploitation des opérateurs de services mobiles publics et privés dans environ 48 pays. Certaines estimations dépendent de la disponibilité des données de diverses entreprises.

Graphique 6.0.9 Revenu moyen des services sans fil par utilisateur et par pays (quatrième trimestre de 2013)

Cet histogramme groupé présente les revenus moyens mensuels des services mobiles par utilisateur (RMPU), les revenus de la part des données dans le RMPU et la croissance du RMPU d’une année à l’autre sur un axe secondaire pour chaque pays : Canada : 56,3 $, 25,3 $, - 0,7 %; États-Unis : 50,0 $, 18,5 $, 1,0 %; Royaume-Uni : 27,2 $, 12,0 $, - 3,7 %; France : 29,2 $, 7,9 $, - 4,7 %; Allemagne : 18,3 $, 8,2 $, - 5,4 %; Italie : 17,5 $, 5,9 $, - 13,8 %; Japon : 42,9 $, 28,7 $, - 5,0 %; Australie : 41,1 $, 23,0 $, 2,7 %.

Source : Bank of America Merrill Lynch Global Wireless Matrix 1Q2014, 21 avril 2014

Ce graphique illustre le revenu mensuel moyen par utilisateur (RMPU) au quatrième trimestre de 2013, notamment la part des données dans le RMPU (le revenu des services de données par utilisateur) et la croissance du RMPU d’une année à l’autre dans chaque pays.

La part des données inclut les revenus de messages textes selon les déclarations des fournisseurs.

Le RMPU mensuel est calculé en divisant le revenu total sur les 12 derniers mois par la moyenne pondérée du nombre de clients durant le trimestre.

e) Radiodiffusion

Tableau 6.0.5
Revenus de la radio (millions $) par pays (2009-2013)
Pays 2009 2010 2011 2012 2013 TCAC
2009-2013
(%)
Canada 1 661 1 721 1 815 1 846 1 909 3,54
États-Unis 19 243 18 953 19 425 19 976 20 545 1,65
France 1 656 1 718 1 742 1 726 1 755 1,46
Allemagne 4 709 4 707 4 716 4 682 4 682 -0,14
Italie 730 781 723 664 654 -2,71
Royaume-Uni 1 573 1 590 1 564 1 615 1 640 1,05
Japon 1 488 1 415 1 361 1 357 1 295 -3,41
Australie 987 1 055 1 063 1 067 1 104 2,84

Source : PricewaterhouseCoopers (PwC) Global Entertainmentet Media Outlook 2014-2018

Note : Les données 2013 sont des estimations de fin d’année.

Ce tableau présente les données sur les revenus de l’industrie de la radio de 2009 à 2013 ainsi que le TCAC pour la même période. Les revenus totaux incluent les dépenses en licences de radio pour le consommateur (le cas échéant) et toutes les dépenses de publicité sur les stations de radio et sur les réseaux radiophoniques.

Les prix des licences de radio publique sont inclus pour le Japon, l’Australie, la France, l’Allemagne, l’Italie et le Royaume-Uni. Lorsque le coût de la licence de radio est obligatoirement inclus avec celui de la télévision, la part de la radio a fait l’objet d’une estimation. 

Les revenus publicitaires des stations et des réseaux de radio n’incluent ni les commissions d’agence, ni les coûts de production ni les rabais. Aux États-Unis et au Canada, les revenus de publicité de la radiodiffusion terrestre sont présentés séparément des revenus de publicité en ligne.

Aux États-Unis et au Canada, les revenus d’abonnements aux services de radio par satellite (Sirus et XM) sont également pris en compte tout comme les dépenses de publicité sur la radio par satellite.

PwC est un réseau de firmes qui offrent des services de conseils fiscaux et de déclaration d’impôts dans 157 pays.

PwC’s annual Global Entertainment and Media Outlook offre une source unique de prévisions sur 5 ans et de données historiques sur 5 ans relatives aux dépenses des consommateurs et des publicitaires dans 13 secteurs des médias et du divertissement y compris la radio, dans 54 pays.

Tableau 6.0.6
Revenus de la télévision par pays (2013)
  Revenus de la
télévision linéaire
(millions $)
Revenus de la
télévision linéaire
par ménage
avec TV ($/an)
Revenus de la
télévision payante
(millions $)
Revenus de la
publicité télévisée
(millions $)
Revenus de la
vidéo sur demande
(millions $)
Canada 7 085 557 2 623 3 469 1 180
États-Unis 163 544 1 416 100 961 62 078 10 645
Royaume-Uni 18 493 720 8 552 5 575 764
France 15 202 546 7 772 4 284 437
Allemagne 17 399 460 5 995 5 205 207
Italie 10 503 433 3 295 5 029 91
Japon 51 600 1 003 19 396 23 374 1 419
Australie 8 510 1 038 3 116 4 102 s.o.

Source : IDATE, Marché mondial des services de télévision, décembre 2013

Ce tableau présente les revenus de l’industrie de la télévision en 2013, y compris les revenus de la télévision linéaire, la télévision payante, la publicité télévisée et la vidéo sur demande (VSD). Les revenus proviennent de trois sources principales : financement public, publicité et télévision payante. 

Les revenus publicitaires incluent les revenus gagnés par les télédiffuseurs avec les messages publicitaires de la télévision en direct et sur leurs services à la carte sur des réseaux gérés. Les données incluent les revenus des chaînes à accès libre et des chaînes payantes des radiodiffuseurs publics et privés.

La télévision linéaire est un service où le spectateur regarde une émission de télévision programmée à l’heure précise où elle est offerte.

Les revenus de la télévision payante incluent les revenus d’abonnements et de services payés à l’utilisation. 

VSD inclut quatre types de services : VSD, abonnement VSD, publicité VSD et vidéo mobile.

Graphique 6.0.10 Ménages avec télévision et abonnements à la télévision payante par pays (2013)

Cet histogramme groupé présente le nombre de ménages ayant une télévision (en millions) et le nombre de ménages abonnés à un service de télévision payante (en millions) en 2013 : Canada : 12,8, 11,9; États-Unis : 116, 100,9; Royaume-Uni : 25,7, 13,9; France : 28,0, 18,2; Allemagne : 38,0, 24,2; Italie : 24,3, 7,9; Japon : 51,4, 33,6; Australie : 8,3, 2,4.

Source : IDATE, Marché mondial des services de télévision, décembre 2013

Ce graphique illustre le nombre de ménages ayant la télévision et le nombre de ménages abonnés à la télévision payante sous une forme ou une autre. La télévision payante inclut le câble, le satellite, les services d’IPTV ainsi que les services à supplément vendus par abonnement.

Graphique 6.0.11 Ménages avec télévision par plateforme et par pays (2013)

Cet histogramme groupé présente pour 2013 et par pays, le pourcentage et le nombre (en millions) de ménages ayant une télévision pour chacune des plateformes suivantes : télévision en direct, télévision par satellite, télévision par câble et télévision par IPTV. Canada : 0,52, 3,19, 8,04, 1,0; États-Unis : 15,4, 34,14, 57,48, 9,26; Royaume-Uni : 9,20, 12,19, 3,80, 0,08; France : 6,66, 7,25, 3,54, 8,88; Allemagne : 2,33, 15,46, 18,14, 2,02; Italie : 12,48, 8,72, 0,0, 0,13; Japon : 9,64, 11,84, 26,46, 3,47; Australie : 5,73, 1,62, 0,79, 0,12.

Source : IDATE, Marché mondial des services de télévision, décembre 2013

Ce graphique illustre la répartition des ménages qui ont la télévision par plateforme et par pays. Les chiffres sur chaque barre indiquent combien de millions de ménages reçoivent la télévision sur leur appareil principal par une plateforme donnée. Le total des ménages qui reçoivent la télé en direct et des abonnés au satellite, au câble et à l’IPTV (aucun n’a été compté 2 fois). Les ménages avec la télévision en direct seulement ne reçoivent que les chaînes gratuites.

Graphique 6.0.12 Taux de croissance des plateformes de télévision par pays (2012-2013)

Cet histogramme à barres groupées présente pour 2013 et par pays, les taux de croissance en pourcentage de chacune de ces plateformes : câble, direct, satellite et IPTV. Canada : - 2, - 8,   2, 36; États-Unis : - 2, 5, 1, 18; Royaume-Uni : - 1, 0, - 4, - 15; France : 1, - 8, 1, 13; Allemagne : - 4, 0, 7, 11; Italie : 0, 2, 2, - 47; Japon : 1, - 6, - 1, 20; Australie : - 3, 2, 4, 23.

Source : IDATE, Marché mondial des services de télévision, décembre 2013

Ce graphique illustre les taux de croissance 2012-2013 des différentes plateformes de télévision dans les pays de comparaison. Les taux de croissance sont basés sur le nombre de ménages qui reçoivent de la programmation télévisuelle sur leur appareil principal par une plateforme donnée.

Précédant Table des matières Suivant

Date de modification :