Télé locale et communautaire

La plupart des Canadiens considèrent la programmation locale, et particulièrement les nouvelles locales, comme un élément important du service offert par les diffuseurs. Une telle programmation locale peut être offerte sur différentes plateformes, y compris les stations de télévision locales, les canaux communautaires et en ligne.

L'importance de la programmation locale et communautaire
Nous révisons notre politique à propos de la programmation locale et communautaire afin de nous assurer qu'elle reflète les réalités et les défis d'aujourd'hui. Restez à l’écoute!

L’audience est terminée

Si vous avez raté l’audience, vous pouvez lire ce qui a été dit. La transcription de l’audience au complet est disponible.

Document de travail

Nous proposons des approches possibles afin de stimuler la discussion à propos de certains enjeux reliés à la programmation locale et communautaire.

Le saviez-vous...

Les faits en brefs

  • Nous avons publié un document de travail afin de proposer des approches possibles et stimuler les débats. Nous ne privilégions pas une approche plutôt qu’une autre.
  • Nous voulons nous assurer que les Canadiens dans tous les marchés aient accès à des nouvelles locales ainsi qu’à de la programmation d’accès communautaire qui répondent à leurs besoins.
  • Nous sommes intéressés à entendre d’autres propositions qui permettraient d’utiliser les plateformes numériques pour assurer que les Canadiens reçoivent une quantité adéquate d’information locale de qualité.
  • Nous tiendrons une audience publique du 25 janvier au 3 février 2016, dans la région de la capitale nationale, pour discuter des enjeux entourant la télévision locale et communautaire.
  • La moyenne d’heures d’écoute hebdomadaire d’émissions de nouvelles et d’actualités canadiennes distribuées par des services de télévision canadiens est de près de 23% des heures totales d’écoute dans le marché de langue anglaise et de près de 28% dans le marché de langue française.
  • Le pourcentage de ménages canadiens inscrits à un service de télévision par câble, par satellite ou par protocole Internet (IPTV) était de 82 %, ou 11,6 millions de ménages, en 2014.
  • En 2013-2014, plus de 150 millions de dollars ont été dépensés pour les canaux communautaires.

Pourquoi devrait-on conserver la programmation locale et la télédiffusion en direct?

Le CRTC a pris ces mesures pour veiller à ce que la télédiffusion en direct et la programmation locale restent disponibles au Canada pour diverses raisons.

Bref historique de la diffusion de la programmation locale et de la télé en direct

Depuis plus de cinquante ans, les Canadiens ayant une télévision peuvent regarder des émissions grâce à la télédiffusion en direct : un service de télévision sans fil gratuit qui comprend en général une quantité considérable de programmation locale.

En savoir plus


Ce que nous faisons

Date de modification :